Le groupe de l'opposition départementale

Les Conseillers généraux du groupe Ardèche Avenir

Les Conseillers départementaux
du groupe Ardèche Avenir

Découvrez les élus >>

lundi 5 décembre 2016
10h30
Décision modificative n°3 et orientations budgétaires
Quel avenir pour le Département

La baisse légitime des financements versés par l'Etat aux Départements pour redresser les comptes du pays, conjuguée à la revalorisation unilatérale du RSA décidée par le Gouvernement, la dégradation continue du chômage et l'absence de maîtrise du train de vie départemental vont finir par dégrader sensiblement les services rendus par le Département aux 320 000 Ardéchois. Chaque année, le Département perd 10 millions d'euros supplémentaires de moyens pour agir.

Pour répondre à ce défi budgétaire préoccupant, le président du Département a décidé de sacrifier ses investissements (aide aux communes, collèges, routes, développement numérique, maisons de retraite, pompiers) pour préserver les budgets alloués à l'aide à nos concitoyens les plus vulnérables (handicap, perte d'autonomie, perte d'emploi, enfance).

Lire la suite >>
 

A la une

La rentrée politique du groupe "Ardèche Avenir"

20 Septembre 2016Reçus par Jean-Paul Vallon à Lamastre, les conseillers départementaux d'opposition tenaient hier une conférence de presse au cours de laquelle ils ont dénoncé le choix de l'exécutif départemental de réduire les budgets alloués à l'investissement et à la solidarité aux communes, missions pourtant indispensables au développement de notre Département !

A l'heure de la rentrée

26 Août 2016Cette rentrée devait être l'occasion de se féliciter du plan pluriannuel « innovation pour la jeunesse » annoncé par le département et financé par l'Etat pour relancer la croissance. Le projet de la gauche n'est malheureusement ni innovant, ni jeune ! Nous espérions une politique radicalement nouvelle s'appuyant sur quelques projets structurants donnant à notre jeunesse les moyens de réussir dans le monde de demain. L'Ardèche pourrait devenir un département pionnier en France avec de nouveaux modes d'enseignement des langues ou des mathématiques, s'inspirant de méthodes mises en œuvre à l'étranger, ou s'appuyer sur l'expertise du Cheylard pour ouvrir à tous nos jeunes l'apprentissage du codage. Au lieu de cela, les 6 millions d'euros apportés par l'Etat serviront essentiellement à financer une multitude d'opérations déjà existantes, comme le service citoyen ou les voyages scolaires. Les seules nouveautés proposées par la majorité départementale sont la création de deux comités Théodule (les « Etats généraux de la jeunesse » et un « observatoire pour la jeunesse »), ainsi qu'un « camion du numérique sillonnant l'Ardèche ». Où est l'innovation ?

Des restrictions pour l'aide aux communes

28 Juin 2016La loi NOTRe a théoriquement renforcé les missions du Département en matière de solidarité territoriale. Pourtant, au fil des exercices budgétaires, la majorité de gauche a non seulement réduit la part du budget consacré à l'aide aux communes mais vient de décider, contre l'avis de notre groupe, de limiter le nombre de bénéficiaires. Désormais, seules 170 communes pourront bénéficier du fonds de solidarité départementale alors que 324 en bénéficiaient jusque-là, hors aides exceptionnelles. Avec la baisse des dotations de l'Etat, les communes ardéchoises exclues du dispositif subissent ainsi une nouvelle peine.